Harcèlement à PSA Mulhouse

— 

Il aurait « régulièrement été sifflé comme un chien ». La CGT a indiqué hier que l'usine PSA-Mulhouse a été condamnée à verser 4 000 euros à un de ses salariés harcelé moralement par deux supérieurs. Le jugement a été rendu le 20 août par les prud'hommes, mais la victime ne voulait en parler avant que le délai d'appel ne soit épuisé. Pendant plusieurs années, l'homme aurait subi des « brimades continuelles » et des « agressions verbales ». La direction de PSA-Mulhouse n'a pas confirmé les faits mais a précisé ne pas avoir fait appel du jugement « dans un souci d'apaisement ». W

P. W.