L'attractivité en question

— 

Top ou flop ? En 2008, les entrepreneurs classaient Strasbourg au 55e rang des villes européennes les plus attractives, selon Cushman & Wakefield. Problème, la ville ne figure plus dans le palmarès 2009, publié hier par le cabinet de conseil en immobilier. Le consultant Ernst & Young estimait pourtant en juin que 11 % des patrons trouvaient la métropole intéressante pour une implantation.

Seule certitude, selon le maire PS, Roland Ries, la ville doit « passer du statut institutionnel de Strasbourg l'européenne à celui d'une métropole économique internationale ». W

P. W.