Un rassemblement antinucléaire très policé

— 

Les membres du réseau Sortir du nucléaire ont mené des actions symboliques, samedi.
Les membres du réseau Sortir du nucléaire ont mené des actions symboliques, samedi. — M. CUGNOT / EPA / SIPA

Placée sous haute surveillance, la manifestation antinucléaire s'est déroulée sans incident, samedi à Colmar. Un important dispositif policier a été déployé autour de la gare où plusieurs milliers de personnes, 10 000 selon les organisateurs, 3 500 selon la police, s'étaient rassemblées. Elles manifestaient, à l'appel du réseau Sortir du nucléaire, pour demander la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille de France. Selon la préfecture du Haut-Rhin, on comptait un policier pour trois manifestants. Des dizaines de véhicules de CRS et de la gendarmerie mobile quadrillaient la zone. Jugé « insensé et dissuasif », le réseau Sortir du nucléaire a vivement critiqué ce dispositif. A la fin de la journée, aucune interpellation n'avait été effectuée. W

S. De A.