la grand'rue s'offre un lifting

Sonia de Araujo

— 

Réveil en fanfare pour les habitants de la Grand'Rue hier matin. Le réaménagement d'une des rues les plus commerçantes du centre-ville a démarré au son des marteaux-piqueurs. Les travaux se dérouleront en deux étapes. La première phase consiste à renouveler le réseau d'eau, changer l'éclairage public et fleurir la rue. Elle s'arrêtera le 27 novembre en raison du marché de Noël pour reprendre la deuxième semaine de janvier. La seconde phase, la plus importante, vise à remplacer les pavés par des dalles en granit. Elle débutera en avril pour s'achever fin août 2010.

« Je m'y étais engagé il y a dix ans : les pavés sont certes très charmants, mais dangereux. Les chutes de personnes âgées sont régulières et les personnes handicapées ne peuvent pas circuler, a précisé Jean-Jacques Gsell, adjoint PS du quartier Gare. Plus qu'un toilettage, c'est une renaissance d'une des plus anciennes rues de Strasbourg. » Du côté des commerçants de la Grand'Rue, tous ne partagent pas cet optimisme. A l'image d'Arslan, 20 ans, qui a ouvert sa maroquinerie il y a trois mois. « Je ne sais pas si je vais pouvoir maintenir à flot mon commerce. Le trottoir est déjà impraticable. C'est sûr, le nombre de clients va diminuer », regrette-t-il. Christine Lehmann, la coprésidente de l'association des commerçants de la Grand'Rue, se veut, elle, rassurante : « A aucun moment, la rue ne sera interdite à la circulation. Le pavage progressera de 50 mètres tous les 15 jours pour une gêne minimale. » Le coût total de ces travaux, effectués en accord avec l'architecte des Bâtiments de France, est évalué à 1,4 million d'euros. W