Des profs s'essaient au haka de protestation

— 

Vêtus de maillots noirs, une quinzaine d'enseignants du lycée polyvalent Amélie-Zurcher de Wittelsheim (Haut-Rhin) ont effectué hier un haka de protestation dans la cour de récréation. Une version revisitée de la danse exécutée par l'équipe de rugby de la Nouvelle-Zélande avant chaque match, pour dénoncer la fermeture d'une classe de seconde générale dans l'établissement.

« Amélie Zurcher, tu nous es chère. Tous ensemble nous vaincrons, nos secondes nous garderons », ont scandé les professeurs. « Il sera difficile de conserver le même nombre de classes de première et de terminale avec une seconde en moins », a dénoncé Bertrand Horny, professeur d'EPS du syndicat Snep-FSU, représentant de l'intersyndicale du lycée. L'action a remplacé la grève initialement prévue par le corps enseignant. W

L. M.