Le Liban met le souk au Wacken

Mezze, knacks et artisanat. La Foire européenne débute ce vendredi matin, pour dix jours, au Parc des expos du Wacken. Pour sa 72e édition, la manifestation prendra la forme « d'une fenêtre ouverte sur le Liban », a précisé hier son organisateur Clau...

— 

Mezze, knacks et artisanat. La Foire européenne débute ce vendredi matin, pour dix jours, au Parc des expos du Wacken. Pour sa 72e édition, la manifestation prendra la forme « d'une fenêtre ouverte sur le Liban », a précisé hier son organisateur Claude Feurer, directeur de Strasbourg-Evénements. Dans un hall 2 transformé en « souk de Beyrouth », des plants de cèdre et autres savons à l'huile d'olive seront proposés aux visiteurs.

Mais la foire ne serait pas la foire sans ses camelots, ses stands culinaires, ses concours du bretzel et de la knack d'or, ou ses artisans locaux. Sur les quelque 1 100 exposants attendus, plus de 80 % représenteront la France, dont la moitié l'Alsace. « L'événement est important pour les entreprises régionales, rappelle Claude Feurer. Certaines y réalisent jusqu'à sept mois de commandes. »

Principale inconnue pour l'heure, la fréquention. L'an passé, la foire a accueilli 215 630 visiteurs, contre 221 077 en 2007 et 220 221 en 2006. Claude Ferrer explique cette défection passagère par de fortes pluies deux samedis de suite, des thématiques peut-être moins attractives et les prémices de la crise. Le panier moyen par foyer s'était établi à 273 euros contre 340 euros l'année précédente.

Pour cette nouvelle édition, « nous ne pouvons faire de pronostics, précise le directeur de Strasbourg-Evénements. Soit la crise affectera la foire, soit au contraire, elle donnera l'envie aux gens de venir se changer les idées. » Réponse, le 14 septembre, jour du baisser de rideau sur la foire. W

P. W.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.