L'habitat vert gagne Du terrain et des adeptes

— 

Si seul l'un de ses projets se concrétise pour le moment, l'immeuble Eco-Logis à Neudorf, l'association strasbourgeoise Eco-Quartier fait déjà office d'exemple en matière d'autopromotion. Ses membres viennent de publier un guide sur le sujet* et animent souvent des conférences à travers la France. Dans leur sillage, huit projets d'autoconstruction écologique sont à l'étude dans la région. L'un d'eux projette la création d'un logement pour onze ménages sur la friche Adelshoffen à Schiltigheim, un autre prône la réalisation d'un « habitat groupé écobiologique » à Saverne. « En tant que pionnier, le projet Eco-Logis a enfoncé des portes, estime Pierre Zimmerman, vice-président d'Eco-Quartier. Aujourd'hui, le contexte évolue, on parle davantage des problèmes climatiques, d'étalement urbain, les élus sont plus sensibilisés. » La preuve, la ville de Strasbourg prévoit de laisser une place à l'autopromotion dans ses projets d'écoquartiers municipaux. Elle vient aussi de lancer un appel à projets en vue de la construction par des groupes de particuliers de dix immeubles durables, dont un rue du Renard-Prêchant à la Krutenau. « Nous voulons ouvrir le marché à une forme de promotion plus citoyenne, explique Philippe Bies, adjoint au maire (PS) en charge du logement. Nous voulons aussi valoriser des démarches en faveur de l'innovation et des performances énergétiques. » Une délibération est prévue à l'automne pour permettre la réalisation des projets courant 2010. W

P. W.

*www.ecoquartier-strasbourg.net