Verre consigné, le choix gagnant pour l'environnement

— 

Les Alsaciens ont l'habitude de recycler.
Les Alsaciens ont l'habitude de recycler. — G. VARELA / 20 MINUTES

Le verre est plus ou moins écologique. Une étude, dont les résultats ont été révélés hier, met en évidence l'impact moindre sur l'environnement des bouteilles d'alcool ou d'eau consignées par rapport au verre perdu (utilisé une seule fois avant d'être recyclé). Ces conclusions prennent en compte une distance de transport des objets n'excédant pas 260 km, ainsi que leur réutilisation à vingt reprises, avec un taux de retour par le consommateur de 95 %. Un chiffre élevé qui prouve à quel point les Alsaciens sont habitués à utiliser le système de la consigne. « Rien que pour la bière, entre 100 000 et 200 000 hectolitres par an sont ainsi commercialisés dans la région, dont une large partie par les enseignes de la grande distribution », précise l'étude. « C'est au consommateur de faire son choix, mais en évitant d'avoir recours au verre perdu, il fait un geste pour l'environnement et il est gagnant économiquement », souligne Michel Haag, président du syndicat des brasseurs d'Alsace, un des commanditaires de l'enquête. Une démarche à laquelle se sont associés les Embouteilleurs de verre consigné, avec un suivi réalisé par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie et Eco-Emballages. Enfin, contrairement aux idées reçues, le lavage des bouteilles de 75 cl réutilisables demande un tiers en moins d'eau que celles en verre à usage unique. Encore une économie...W

L. M.