Un pass qui va simplifier la vie quotidienne sur le campus

Ludovic Meignin

— 

Le Pass campus sera lancé à la rentrée.
Le Pass campus sera lancé à la rentrée. — G. VARELA / 20 MINUTES

Une nouvelle carte à puce qui va rendre beaucoup de services. Le Pass campus Alsace sera lancé à la rentrée, ont annoncé hier les partenaires du projet. Destiné aux étudiants et aux personnels universitaires, il permettra d'accéder aux restaurants du Crous, aux bibliothèques, aux équipements sportifs et de faire des photocopies sur les campus de la région. Le système donnera aussi accès au réseau bus et tram de la CTS. « Il n'existe aucune autre carte de ce type intégrant les transports en France », souligne le président de l'Université de Strasbourg (UDS), Alain Beretz. La mise en service de cette fonctionnalité sur le réseau mulhousien sera un peu différée, des adaptations techniques étant nécessaires.

Il n'y aura pas de coût supplémentaire pour les utilisateurs. Les partenaires prennent en charge les frais d'émission des cartes. Valables trois ans, celles-ci seront remises lors des inscriptions à l'université. En cas de perte ou de vol, il faudra tout de même débourser 10 euros pour remplacer le précieux sésame. Le paiement des services (restauration...) s'effectuera via un porte-monnaie électronique intégré. Pour ce faire, un partenariat a été noué avec une banque. « Elle ne disposera d'aucune information sur les personnes titulaires du Pass campus », insiste Alain Beretz. « On pourra payer un peu partout sans avoir forcément besoin de détenir un compte en France, ce qui est très utile pour les étudiants étrangers. La vie quotidienne va être vraiment facilitée », se réjouit Arnaud Willem, président de l'association étudiante strasbourgeoise Afges. Seul bémol : « La carte culture n'est pas intégrée dans cette première mouture. » La présidente de l'Unef Strasbourg, Julie Joho, relève la même lacune, tout en saluant elle aussi le côté pratique du Pass. Bien que qualifiant de « fantasme » tout fichage des étudiants via la carte à puce, elle estime cependant que le partenariat avec la banque n'était pas souhaitable. W