Bas-Rhin : Environ 700 emplois en jeu avec le redressement judiciaire d’un fabricant de cloisons de bureaux

FAILLITE Le fabricant de cloisons de bureaux et de salles blanches, Clestra Hauserman, basé à Illkirch, dans le Bas-Rhin, a demandé son placement en redressement judiciaire

20 Minutes avec AFP
L'entreprise Clestra Hauserman, à Illkirch.
L'entreprise Clestra Hauserman, à Illkirch. — Google Maps

L’entreprise se dit fragilisée notamment par une cyberattaque et « la pression du foncier ». Le fabricant de cloisons de bureaux et de salles blanches, Clestra Hauserman, basé à Illkirch, dans le Bas-Rhin, a demandé, ce lundi, son placement en redressement judiciaire pour trois mois, a-t-on appris de source syndicale. Environ 700 personnes, dont 300 au siège d’Illkirch, sont sur la sellette.

La chambre commerciale du tribunal judiciaire de Strasbourg, doit rendre sa décision « le 1er août », a indiqué à l’AFP, Amar Ladraa, membre CGT du CSE de Clestra et responsable de la CGT Métallurgie Grand-Est. Sollicitée, la direction de Clestra a indiqué attendre la décision de la justice pour communiquer.

Un loyer doublé

« On souhaite un repreneur qui soit un industriel avec une vision sur le long terme », a poursuivi le syndicaliste, qui évoque « l’inquiétude » des salariés. En dépit d’un carnet de commandes rempli jusqu’à la fin d’année, Clestra a besoin de financements, notamment après la cyberattaque « massive » subie par l’entreprise en avril, qui lui a coûté entre « 2 et 3 millions d’euros » et a longuement perturbé son activité, a expliqué Amar Ladraa.

Clestra est également en procès avec le bailleur qui lui loue ses locaux à Illkirch-Graffenstaden, dans la banlieue de Strasbourg, et veut quasiment doubler le loyer annuel, actuellement de 1,3 million d’euros, selon le syndicaliste.

L’entreprise, qui a rejoint en 2018 le groupe sud-coréen KC Green Holdings, a réalisé un chiffre d’affaires de 145 millions d’euros en 2021. En février, il avait pris le contrôle de PPG Cleanroom, un concepteur et constructeur de « salles blanches » pour l’industrie, aux atmosphères très contrôlées, devenant un acteur de poids dans ce secteur.