Strasbourg : Le pape ordonne une inspection de l'archidiocèse, « des difficultés dans les collaborations de travail » suspectées

ÉGLISE CATHOLIQUE A partir de lundi, deux évêques seront chargées d'une « visite apostolique » dans l'archidiocèse de Strasbourg, où les méthodes de Mgr Ravel pourraient être jugées trop strictes

T.G. avec AFP
Monseigneur Ravel, ici à Lourdes en 2019.
Monseigneur Ravel, ici à Lourdes en 2019. — Laurent Ferriere/SIPA

Que se passe-t-il exactement dans l’archidiocèse de Strasbourg ? Une inspection générale demandée par le pape François devrait permettre d’y voir plus clair. Le souverain pontife a ordonné cette « visite apostolique » qui a été confiée « à l’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne, qui sera assisté de Mgr Joël Mercier, secrétaire émérite du dicastère pour le clergé ». Elle « se déroulera à partir du 27 juin » a annoncé jeudi le nonce apostolique à Paris.

Les visites apostoliques, qui consistent en l’écoute des différents acteurs du diocèse, prêtres, laïcs engagés, etc., peuvent durer plusieurs mois. Elles se terminent par un rapport adressé au pape. La Conférence des évêques de France a dit « accueillir cette décision en confiance, en attendant le rapport qui sera fait et adressé au Saint-Père ». Elle a indiqué ne « pas avoir d’autres éléments » d’explications.

Des méthodes de management en question

Selon une source proche du dossier, l’inspection pourrait être motivée par « des difficultés dans les collaborations de travail ». « J’accueille dans la foi et la confiance la décision du Saint-Père François », a réagi dans un communiqué l’archevêque de Strasbourg Mgr Ravel. « J’invite chacun à accueillir cette visite dans ce "climat de la grâce", parfois déconcertant sur le moment mais toujours salutaire à la longue. »

Selon France Bleu Alsace, Mgr Ravel aurait des méthodes de management trop strictes. C’est le deuxième diocèse en quelques mois à faire l’objet d’une visite apostolique, après celui de Fréjus-Toulon.