Le Port autonome parvient à se maintenir à flot

— 

Le trafic de marchandises a chuté de 4,5 %.
Le trafic de marchandises a chuté de 4,5 %. — G. VARELA / 20 MINUTES

Touché mais pas coulé. Le trafic de marchandises

du Port autonome

de Strasbourg a reculé de 4,5 % au cours des quatre premiers mois de l'année par rapport à la même période en 2008. Une baisse qui s'explique notamment par une chute de l'acheminement fluvial des matériaux de construction. Cette situation illustre « les difficultés actuelles du secteur du bâtiment et des travaux publics », a indiqué ce week-end la direction du site. Le transport de graviers, par exemple, a diminué de 15 % sur un an. Mais malgré la crise, certains secteurs affichent une hausse de trafic, comme « les céréales (+ 0,8 %), les produits pétroliers (+ 0,6 %) ou chimiques (+ 18,8 %) ».

Autre résultat encourageant, selon les responsables de la plateforme, « la stabilisation à très bon niveau du trafic conteneurs » dont la manutention est réalisée sur place. Les marchandises transitant par les deux terminaux du site n'ont régressé que de 0,7 % par rapport à 2008. Une année pourtant synonyme de « record » pour le deuxième port intérieur français qui, avec 284 000 unités, avait vu le nombre de conteneurs manutentionnés croître de 9,6 % par rapport à 2007. Un mouvement qui répond, entre autres, à une volonté de certaines entreprises de « réorganiser leur chaîne de transport et d'aller vers des modes plus respectueux de l'environnement » que le transit routier. W

P. W.