18 ans pour un faux suicide

— 

Jugé pour le meurtre de son épouse, un ancien cheminot

a écopé hier de dix-huit ans de réclusion criminelle devant les assises du Bas-Rhin. Le 25 février 2007, il avait asphyxié sa femme dans la cave de leur domicile familial de Wilwisheim. Puis, pour faire croire à un suicide, il avait abandonné son corps sur une voie ferrée, à hauteur de Dettwiller. C'est là qu'il avait été retrouvé après avoir été percuté par un train. Pris de remords et sur les conseils d'un prêtre, il s'était finalement rendu aux gendarmes, trois jours après son geste. Le ministère public avait requis vingt-cinq années de prison à son encontre. W

P. W.