Le Grenelle passe au concret

— 

Chantal Jouanno, secrétaire d'Etaten charge de l'Ecologie, hierà Strasbourg.
Chantal Jouanno, secrétaire d'Etaten charge de l'Ecologie, hierà Strasbourg. — G. VARELA / 20 MINUTES

Promouvoir un habitat plus respectueux de l'environnement.

Tel est le but de la convention territoriale signée hier entre la secrétaire d'Etat (UMP) chargée de l'Ecologie, Chantal Jouanno, et le président (UMP) de la région, Adrien Zeller. Celle-ci crée notamment un fonds spécifique abondé à hauteur de 19,2 millions d'euros par an de 2009 à 2012. Le but est de financer via la région et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) des projets immobiliers utilisant le bois ou encore la géothermie pour répondre aux besoins domestiques en électricité et chaleur.

Le Grenelle compte aussi favoriser le développement des bâtiments basse consommation (BBC). Un soutien spécifique sera accordé aux ménages souhaitant acquérir un logement répondant à ce critère. Le montant maximum du prêt à taux zéro est majoré de 20 000 euros et la région pourra les exonérer totalement ou partiellement de taxe foncière. « Tout cela va dans le bon sens car l'habitat consomme un grand volume d'énergie. Mais vu l'ampleur des débats suscités par le Grenelle de l'environnement, les mesures qui en sortent pour le moment sont trop timides. Il faudrait une politique plus globale qui soutienne davantage d'autres secteurs comme celui de l'agriculture biologique », a réagi hier Fritz Fernandez, secrétaire général adjoint de la Chambre de consommation d'Alsace. W

L. M.