Guerre en Ukraine : Ouverture du « guichet unique » à Strasbourg pour les réfugiés ukrainiens

SOLIDARITE Avec l’arrivée de réfugiés en provenance d’Ukraine, plus de 130 par jour à Strasbourg depuis jeudi dernier, les services de l’Etat aidés par les collectivités du Bas-Rhin et les associations centralisent l’aide et ouvrent un « guichet unique » pour faciliter leur accueil dans la salle de la Bourse à Strasbourg

Gilles Varela
— 
Des membres de la Croix-Rouge et du Samu 67 prêts à accueillir les réfugiés Ukrainiens dans la salle de la Bourse à Strasbourg. Le 10 mars 2022
Des membres de la Croix-Rouge et du Samu 67 prêts à accueillir les réfugiés Ukrainiens dans la salle de la Bourse à Strasbourg. Le 10 mars 2022 — G. Varela / 20 Minutes

Une crise en chasse une autre dans la salle de la Bourse à Strasbourg. Le lieu qui accueillait jusqu’ici le centre de vaccination coronavirus, fermé il y a quelques jours à peine, accueille à présent les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine. La préfecture du Bas-Rhin en lien avec les collectivités locales a en effet ouvert le « Centre d’accueil départemental ». Une « porte d’entrée unique » , de coordination, « de prise en charge globale », précise la préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier, qui rappelle que « les réfugiés Ukrainien bénéficient de la protection temporaire. Protection qui ouvre des droits, une allocation d’environ 500 euros, les APL, le droit au travail, la couverture maladie… » Ce centre est le premier mis en place dans le Grand-Est. Objectif, optimiser et centraliser l’accueil, aider, écouter et accélérer leur prise en charge médicale

Passage obligé pour ces nouveaux arrivants, (plus de 130 personnes en moyenne par jour à Strasbourg depuis jeudi dernier selon la préfecture), il permettra « d’examiner leur situation administrative, d’identifier leurs besoins afin de les orienter vers les places de logements adaptées. Ces dernières sont et continuent d’être recensées. »

Les hébergements collectifs sont privilégiés

« Les hébergements, collectifs de préférence afin de faciliter les aides des différents intervenants, sont privilégiés » rappelle la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian. Pour l’heure, « près de 300 personnes en bénéficient et « autant de places sont encore disponibles mais le recensement continue avec l’aide des maires car on ne connaît pas les flux à venir », ajoute la préfète qui poursuit : « Mais notre priorité absolue reste la recherche d’hébergement et bien sûr les dons financiers. Nous sommes prêts et nous nous adapterons à la situation. »

Dans la vaste et confortable salle de la Bourse, six box, une cellule d’urgence médico-psychologique, des bénévoles de la Croix-Rouge, du SAMU 67, deux traductrices, des assistantes sociales et, pour le volet hébergement notamment, le Foyer Notre Dame. « Un centre précise Jean Barseghian qui, en fonction des besoins, des flux, pourra être adapté voire le faire monter en puissance. » En attendant, le centre ouvre ce vendredi et restera ouvert, tant que cela sera nécessaire, souligne la maire, tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 17h. »