Guerre en Ukraine : L’Ukraine demande au Conseil de l’Europe à Strasbourg d’exclure la Russie

DECISION L’Ukraine a appelé mardi à exclure purement et simplement la Russie du Conseil de l’Europe à Strasbourg, organisation paneuropéenne qui a suspendu pour l’instant les activités des délégués et parlementaires russes en son sein

G.V. avec AFP
Vue générale du Conseil de l'Europe à Strasbourg le 26 janvier 2011
Vue générale du Conseil de l'Europe à Strasbourg le 26 janvier 2011 — Frederick Florin AFP

« Pas suffisant ». C’est l’ambassadeur ukrainien auprès du Conseil de l’Europe dont le siège est à Strasbourg, Borys Tarasyuk, qui a appelé mardi, lors d’une conférence de presse, à exclure purement et simplement la Russie de l’organisation paneuropéenne. Cette dernière n’ayant pour l’instant « que » décidé vendredi de « suspendre » les activités des délégués et parlementaires russes en son sein. Vigie des Droits de l’Homme sur le continent européen, le Conseil de l’Europe, créé en 1949, réunit la quasi-totalité des Etats du continent européen, dont la Russie et l’Ukraine.

La CEDH saisie

« Suspendre la Russie de sa participation au Comité des ministres (l’exécutif du Conseil de l’Europe) et au sein de son Assemblée parlementaire, n’est pas suffisant », a déclaré le diplomate ukrainien. « Il nous semblerait logique que la Russie soit complètement exclue du Conseil de l’Europe », a lancé l’ambassadeur ukrainien, espérant que le Comité des ministres du Conseil, où siègent les 47 représentants permanents de ses pays membres (moins la Russie depuis sa « suspension ») se prononcera dès mercredi en ce sens lors de sa réunion hebdomadaire régulière.

Borys Tarasyuk a également annoncé que son pays avait saisi la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) afin qu’elle prenne des mesures d’urgence contre la Russie. « Le droit fondamental à la vie est violemment enfreint à chaque minute par les troupes russes », a-t-il souligné. Pour mémo, le Conseil avait déjà sanctionné la Russie en 2014 lorsqu’elle avait annexé la Crimée.