L'extension du tram devrait profiter des aides du Grenelle

— 

Le ministère de l'Equipement doit annoncer aujourd'hui les projets retenus pour le développement des transports en commun en site propre, hors Ile-de-France. Sauf surprise majeure, les futures extensions des lignes A et D du tramway de Strasbourg devraient bénéficier d'une partie des 710 millions d'euros d'aides de l'Etat allouées dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Cette enveloppe doit soutenir des prolongements dont les travaux commenceront avant la fin 2011. « Nous sommes optimistes, car nos projets rejoignent des préoccupations de l'Etat, a confié hier Patrick Pincet, directeur de cabinet du maire (PS), Roland Ries. Au-delà de l'aspect environnemental, les deux extensions du tram que nous projetons de réaliser ont aussi un intérêt d'ordre social, car c'est un mode de transport qui répond bien aux besoins de déplacements des personnes modestes. »

Le prolongement envisagé du réseau concerne en effet Hautepierre, où serait étendue la ligne A avec deux débranchements, l'un allant vers le Zénith à Eckbolsheim et Oberhausbergen, et l'autre vers le quartier des Poteries. La seconde extension (ligne D) passerait par le Port-du-Rhin pour rejoindre finalement Kehl. Le coût estimé de cette seule extension représente plus de 44 millions d'euros. Celui du prolongement de la ligne A dépendra quant à lui de la variante choisie. W

L. M.