Le MoDem appelle à de grands travaux

Ludovic Meignin

— 

Du rail pour faire redémarrer l'économie. Les jeunes démocrates ont tenu samedi, à Strasbourg, leur université européenne de printemps. Des candidats de la liste MoDem Grand Est pour les élections du 7 juin y ont participé, dont Yann Wehrling. L'ancien porte-parole et secrétaire national des Verts occupe la troisième place. Il estime que l'Europe doit promouvoir les eurodistricts, comme celui de Strasbourg-Kehl. « Il permet de se faire soigner et rembourser de part et d'autre du Rhin. Il faut aller plus loin encore. » Le candidat au Parlement européen défend aussi l'harmonisation fiscale dans les transports. « Nous souffrons du problème des poids lourds avec une taxe d'un côté du Rhin [la LKW Maut] et pas de l'autre » , ce qui provoque un important report de trafic côté alsacien.

Plus globalement, Yann Wehrling défend l'idée d'« un plan de relance européen mettant l'accent sur les PME qui sont non-délocalisables et créatrices d'emplois ». Une politique dont un des fondements pourrait être « des grands travaux ayant pour objectifs de relier les vingt-sept capitales européennes par TGV et de promouvoir le transport de marchandises sur rail en créant plusieurs axes, dont un Rhin-Rhône ». La campagne du MoDem dans le Grand Est s'achèvera par un meeting le 4 juin à Strasbourg. W