Sur le séminaire poussent les Séquoias

Philippe Wendling

— 

De cellules ecclésiastiques, ils ont fait des studios et des cinq pièces. Habitat et humanisme a inauguré hier vingt-et-un logements en lieu et place de l'ancien séminaire des Pères rédemptoristes d'Ostwald. Baptisée « Séquoias », l'opération est la première réalisée dans le Bas-Rhin par l'association. Son credo : réhabiliter des biens pour des personnes en difficulté.

« Compte tenu du prix du foncier dans la région, nous n'avions pas beaucoup de possibilité pour réaliser des hébergements, raconte Xavier Gillig, ex- président d'Habitat et humanisme à l'origine du projet. Une de nos pistes était de nous intéresser au patrimoine des congrégations religieuses. » Réduits à une douzaine, les Pères rédemptoristes ont cédé en 2001 leur séminaire contre l'obligation de le transformer en logements sociaux. Estimés à 3 millions d'euros, les travaux ont été cofinancés par l'Etat, les collectivités locales et Habitat et humanisme. Sur les 21 logements des Séquoias, sept ont déjà été attribués. « Nous recevons les dossiers des services sociaux ou des attributaires, c'est-à-dire du conseil général, de la CUS, de l'Etat et du bailleur social Domial, explique Joseph Fullsack, en charge du suivi des locataires. Pour chaque occupant, un accompagnement individualisé est assuré par un bénévole. Si notre objectif est d'aider les travailleurs pauvres, nous sommes soucieux de respecter une mixité sociale, intergénérationnelle et culturelle. » Proposés à des tarifs proches de ceux des HLM, les appartements font l'objet d'un bail renouvelable de six ans. « Nous sommes sur un parcours d'insertion par le logement, précise Joseph Fullsack. Nous voulons aider des gens qui ont galéré à se poser puis à trouver mieux. » W