La contestation a toujours cours dans l'éducation

— 

Une ronde solidaire pour l'enseignement public. Une dizaine d'étudiantsde l'Université de Strasbourg ont arpenté circulairement la place Kléber en lisant à haute voix, hier. L'opération sera reconduite tous les jours de 11 h 30 à 13 h, indiquent les organisateurs. « Cette action symbolique vise à interpeller les passants pour les inciter à engager la discussion avec nous. Les gens sont généralement au courant de la réforme des enseignants-chercheurs, mais moins des autres mesures qui vont toutes vers la privatisation du service public de l'Education, ce que nous dénonçons », déclare Thomas, étudiant en 2e année de philosophie à l'UDS. W

L. M.