Vers une sécurisation accrue des cyclistes

Philippe Wendling

— 

Si la météo le permet, des travaux de mise en sens unique de la rue des Boeufs vont démarrer aujourd'hui. L'artère ne sera désormais plus accessible aux voitures que depuis la rue des Bouchers. Pour gagner le centre-ville de la place d'Austerlitz, les automobilistes devront emprunter la rue de la Première-Armée. Complément à la restructuration du parking Austerlitz qui s'achève, la mesure s'accompagne par la « création d'un cheminement cyclable bidirectionnel », indique la ville. En janvier, l'adjointe au maire (PS) Michèle Seiler expliquait déjà qu'il n'était « pas possible de créer une vraie piste cyclable en maintenant les deux sens de circulation automobile ».

Depuis l'instauration en juillet d'une « zone pied-à-terre » rue d'Austerlitz, explique Thierry Peter, responsable du service projet Espaces publics de la ville, « la rue des Boeufs sert d'itinéraire de délestage pour les cyclistes. Même s'il n'y a pas eu de problème particulier, la déviation n'était pas vraiment sécurisée pour les vélos face à la circulation générale. »

Un enjeu qui s'inscrit pleinement dans le futur code de la rue voulu par la municipalité. A terme, le texte vise à « apaiser les tensions entre les usagers des différents modes de transport » et donner la priorité « aux plus vulnérables », soit les piétons et les cyclistes. Ainsi, par exemple, en plus d'une extension des pistes cyclables à doubles sens, il devrait donner lieu à l'instauration de zones 30 dans divers quartiers, tels que Neudorf et Cronenbourg. L'instauration d'un sens unique rue des Boeufs, précise Thierry Peter, répond aussi « à la réflexion menée autour du réaménagement de la place d'Austerlitz », qui pourrait intervenir fin 2010, début 2011. W