Un stockage non conforme à l'origine du drame

— 

Le 10 septembre 2002, un violent incendie se déclare à 600 m de profondeur dans d'anciennes galeries des MDPA. Elles ont été reconverties en février 1999 pour y stocker des ordures non recyclables. L'enquête démontrera que le sinistre a démarré dans un secteur où étaient entreposés, notamment, des déchets contenant de l'amiante et des produits organiques tièdes et suintants qui provenaient de l'incendie d'une société de produits phytosanitaires. Compte tenu de ses règles d'exploitation, Stocamine n'aurait pas dû les accepter. Pour tenter d'éteindre les flammes, la direction de l'entreprise avait tout d'abord fait appel à ses propres ouvriers. Une centaine de salariés étaient ainsi intervenus sans protection adéquate. Ils affirment souffrir, depuis, de problèmes de santé. ■