Eurovision Junior 2021 : « Il envoie un superbe message »… Né sans bras, Beknur représentera le Kazakhstan

MUSIQUE Beknur Zhanibekuly chantera en duo avec Alinur Khamzin. En français, qu’il pratique depuis deux ans à Strasbourg

Thibault Gagnepain
— 
Beknur Zhanibekuly aux premières répétitions de l'Eurovision juniors mercredi à Paris.
Beknur Zhanibekuly aux premières répétitions de l'Eurovision juniors mercredi à Paris. — Andres Putting/EBU
  • Le jeune Beknur Zhanibekuly, 9 ans, va représenter le Kazakhstan avec Alinur Khamzin, dimanche à l’Eurovision junior à Paris.
  • C’est déjà une belle victoire pour Beknur Zhanibekuly, né sans bras et qui se bat avec ses parents pour avoir une vie normale. « Ça envoie un superbe message », apprécie son père.
  • Le jeune garçon bénéficie d’une prothèse en Lego depuis l’été dernier.

Il l’a promis. « Je vais ramener la médaille au Kazakhstan ! », répète Beknur Zhanibekuly dans un rire communicatif. Le petit garçon de 9 ans s’apprête à vivre « un rêve extraordinaire ». Dimanche, il sera sur le plateau de La Seine musicale, à Paris, pour  l'Eurovision junior.

« Ça envoie un superbe message », apprécie son père Janibek Bektemissov. Depuis la naissance sans bras de son fils, il se bat avec son épouse pour que leur aîné ait droit aux mêmes chances que les autres enfants. Le voir dans un concours international de chanson en fait partie. « Ça montre que tous les gens sont égaux. Que c’est un enfant normal avec une vie normale », poursuit le diplomate au consulat général kazakh à Strasbourg.

L’inscrire dans une école publique dans la banlieue de la capitale alsacienne participe à ce raisonnement. Là-bas, Beknur Zhanibekuly a « plein de copains et de copines ». « Je suis un peu devenu la star de la cour avec l’Eurovision », s’amuse-t-il dans un français quasiment parfait. C’est justement dans cette langue, pratiquée depuis deux ans et son arrivée à Strasbourg, qu’il chantera dimanche. En duo avec Alinur Khamzin, les deux ayant obtenu le même score lors des sélections dans leur pays.

« Il avait plus de votes du jury, et moi du public », retrace celui qui se dit fan de l’artiste allemand « TheFatRat, pas trop des chanteurs français ». Cela ne l’empêche pas de reprendre Santiano, d’Hugues Aufray, ou La Marseillaise dans des vidéos postées sur Youtube. Sur sa chaîne intitulée, non sans autodérision, « HandZero ». En référence aussi à celle de « Hand Solo », qui appartient à l’ancien candidat de l’émission « Lego Masters », David Aguilar.

Prothèse en Lego

Depuis août, les deux sont liés. Né sans avant-bras, l’étudiant d’Andorre a créé une prothèse en Lego à Beknur Zhanibekuly. Elle lui permet notamment de saisir n’importe quoi grâce à une pince qu’il contrôle grâce une corde reliée à son pied gauche. « Ça l’a beaucoup aidé à se sentir mieux. Ça a été très bon pour sa confiance personnelle », détaille son père. « Une prothèse classique, trop grande et trop lourde, n’aurait pas été bonne pour sa colonne vertébrale », ajoute sa mère, Zaure Bektemissova.

« Je ne la mets pas tous les jours, seulement quand c’est important. Elle pourrait casser sinon », reprend le petit garçon, qui écrit par exemple avec ses pieds à l’école. « Mais non ce n’est pas dur ! », rigole-t-il encore, avant de parler de ses passions. « Je ne sais pas pourquoi j’aime chanter ! Mais j’adore aussi le ping-pong, le train et les arts plastiques. »

De quoi se donner quelques idées d’avenir ? Beknur Zhanibekuly se voit bien « diplomate ou youtubeur plus tard, on verra bien. » Rien ne presse. Il a déjà une compétition à gagner dimanche à l’Eurovision junior. Il l’a promis au Kazakhstan.