Nouvel An à Strasbourg : Un couvre-feu imposé aux moins de 16 ans

DANS TA CHAMBRE Les mineurs en infraction pourront être reconduits à leur domicile par les forces de l’ordre, avant d’éventuelles poursuites judiciaires

L.S.
— 
La préfète justifie le couvre-feu par « des phénomènes de violences et de dégradation urbaines observés depuis 1997 » dans l'agglomération de Strasbourg. (Illustration)
La préfète justifie le couvre-feu par « des phénomènes de violences et de dégradation urbaines observés depuis 1997 » dans l'agglomération de Strasbourg. (Illustration) — Frédérick Florin

Pas de Nouvel An pour les moins de 16 ans. C’est ce qu’a indiqué la préfecture du  Bas-Rhin dans un communiqué « après consultation » des maires de plusieurs villes de  l'agglomération strasbourgeoise. Publié ce lundi, l’arrêté stipule « que la circulation et le stationnement sur la voie publique de mineurs de moins de 16 ans non accompagnés par l’un de leurs parents ou d’un représentant de l’autorité parentale sont interdits la nuit du 31 décembre 2021 à partir de 22 heures jusqu’au 1er janvier 2022 à 6 heures ».

Pour justifier sa décision, outre « le contexte sanitaire actuel », la préfète Josiane Chevalier met en avant « des phénomènes de violences et de dégradations urbaines régulièrement observés dans l’agglomération de Strasbourg la nuit de Nouvel An depuis 1997 ».

Le communiqué précise également que « les mineurs en infraction par rapport à cette décision pourront être reconduits à leur domicile par les forces de l’ordre, l’ordre, qui informeront sans délai le procureur de la République de tous les faits susceptibles de donner lieu à l’engagement de poursuites ainsi qu’à la saisine du juge pour enfants ».