Strasbourg : Une garderie pour chiens pour faire tranquillement son marché de Noël

TOURISME Un service de garderie pour chiens vient d’ouvrir ses portes à Strasbourg. Il permet aux visiteurs du marché de Noël d’accéder à des établissements et des lieux généralement interdits aux animaux, mais aussi aux chiens d’éviter la foule et le stress

Gilles Varela
— 
Laetitia Lacote et la chienne Dove Le local Patchguard à Strasbourg le 3 décembre 2021
Laetitia Lacote et la chienne Dove Le local Patchguard à Strasbourg le 3 décembre 2021 — G. Varela / 20 Minutes
  • Une jeune entrepreneuse haut-rhinoise a créé un service de garderie à l’heure pour chiens, situé à la Petite France.
  • Dénommé Patchguard, il permet aux touristes de pouvoir visiter tranquillement Strasbourg et son marché de Noël et d’accéder à des établissements interdits aux animaux.
  • La ville de Strasbourg lui a ouvert ses portes pour une expérimentation de trois mois à l’occasion de son opération Strasbourg capitale de Noël. Si elle est positive, elle pourrait à l’avenir être déployée dans d’autres secteurs de la ville.

« C’est une idée toute simple mais géniale », se félicite Marie-Françoise Hamard, conseillère municipale déléguée à la cause animale à Strasbourg. «  L’idée », c’est une entrepreneuse, Laetitia Lacote, originaire du Haut-Rhin, qui l’a eue : du gardiennage de chien à la demande et à l’heure, sur un lieu touristique et par des gens ayant reçu des formations dans le bien-être animal. L’expérimentation est lancée à Strasbourg en cette période de marché de Noël, pour les trois prochains mois. Mais elle pourrait devenir pérenne si elle rencontre le même succès qu’à Mulhouse, où la jeune femme l’a proposée en premier cet été.

Car visiter un lieu touristique avec un chien, surtout lorsqu’il y a du monde, est loin d’être simple. Le meilleur ami de l’homme n’est pas forcément accepté partout. Certains restaurants, commerces, musées ne les acceptent pas. Pas plus que l’a cathédrale ou les visites via Batorama. Un cauchemar pour l’animal et une situation inconfortable pour les propriétaires. « Les chiens peuvent avoir peur de la foule, être écrasé, ils sont stressés, baissent les oreilles… », explique Laetitia Lacote. C’est pourquoi elle a lancé en mai dernier Patchguard.

Bon pour le tourisme, bon pour le commerce

La Haut-Rhinoise a ouvert sa structure et emploie déjà une personne. Le Patchguard ne cesse depuis de recevoir des prix comme Animal Friendly, un trophée de l’Office du tourisme d’Alsace… Pour l’heure, c’est la ville de Strasbourg qui lui a ouvert ses portes. Guillaume Libsig, adjoint à la maire en charge de Strasbourg Capitale de Noël et Joël Steffen, adjoint à la maire en charge du commerce et du tourisme, appuient activement cette initiative. L’emplacement, ainsi qu’un local de chantier aménagé, a été mis à sa disposition. Car la proposition de l’entrepreneuse « répond à un réel besoin touristique, commercial, et est en parfaite adéquation avec les préoccupations sur le bien-être animal », assure la nouvelle équipe écologiste. Une expérimentation dont les retours, une fois la période de Noël passée, seront finement analysés afin de déployer ce service, éventuellement, sur d’autres secteurs de la ville.

Le local Patchguard à Strasbourg le 3 décembre 2021
Le local Patchguard à Strasbourg le 3 décembre 2021 - G. Varela / 20 Minutes

Concrètement, le premier Patchguard à Strasbourg est situé place Hans-Jean-Arp, devant le musée d’Art moderne, à la Petite France. Devant les Ponts couverts plus précisément. Il est ouvert du mercredi au dimanche, à partir de 11 heures. Le local d’environ 18 m2, chauffé, permet de garder jusqu’à neuf chiens en même temps. Ils seront promenés, chouchoutés, brossés. La réservation est possible sur le site Internet de Patchguard ou directement sur place selon la disponibilité. Le service de garde coûte 9 euros pour la première heure, 25 euros les trois heures. Seules exigences demandées, un carnet de vaccination à jour du chien, avoir souscrit à une assurance de responsabilité civile, communiquer à l’équipe le numéro de puce de l’animal ainsi que son numéro de téléphone portable. Il faudra également présenter sa carte d’identité et autoriser le personnel de Patchguard à sortir le chien de sa cage pour partir en promenade avec l’animal.