Bas-Rhin : La ville de Schiltigheim propose deux véhicules municipaux en autopartage

DOUBLE JOURNEE Les deux ludospaces sont utilisées comme navette par la municipalité et laissées au public le reste du temps

T.G.
— 
Deux ludospaces sont laissés aux particuliers par la ville de Schiltigheim.
Deux ludospaces sont laissés aux particuliers par la ville de Schiltigheim. — Ville de Schiltigheim

Un particulier qui se déplace à bord d’une navette municipale le soir et le week-end… Rien de surprenant à Schiltigheim ! La ville voisine de Strasbourg a renforcé ce lundi son service d’autopartage. Ce ne sont plus onze, mais quinze véhicules qui sont désormais réservables sur la plate-forme citiz.

Petite particularité et nouveauté : deux d’entre eux sont donc des navettes électriques de la ville. Deux ludospaces, ces utilitaires familiaux avec un énorme coffre. Ils seront accessibles le soir et le week-end, soit quand ils ne serviront pas à transporter les habitants dans la commune.

« Ce nouveau partenariat n’est qu’un début : la ville souhaite le développer, pour venir renforcer au fil du temps l’offre de solutions alternatives à la voiture individuelle, dans une ville densément peuplée, soumise aux dépassements de seuils de la pollution de l’air », écrit la municipalité alsacienne dans un communiqué.