Les grévistes ne voient pas encore le bout du tunnel

— 

Une trêve. Les personnels de prévention d'incendie du tunnel Maurice-Lemaire, actuellement en grève, vont suspendre leur mouvement pendant deux jours, à compter de ce matin. Leur débrayage entraînait depuis mardi la fermeture du passage entre Sainte-Marie-aux-Mines et Lusse. Les voitures et les poids lourds étaient obligés d'emprunter le col de Sainte-Marie-aux-Mines pour quitter ou pénétrer dans le département. Problème : l'axe routier figure sur l'une des déviations mises en place pour le sommet de l'Otan. Du coup leur action risquait d'avoir importantes répercussions dans toute la région. Hier, ils ont donc décidé de suspendre temporairement leur mouvement jusqu'à dimanche 7 h. Les vingt-quatre grévistes réclament à leur employeur de passer du statut d'agent de sécurité prévention incendie à celui de pompier de tunnel. Un changement qui leur permettrait de revoir à la hausse leur rémunération. Ils déplorent aussi des arriérés de salaire. ■ P. W.