Strasbourg : Tradition ou souci écologique, les internautes sont partagés pour décorer le grand sapin de Noël

VOTRE VIE VOTRE AVIS Sollicités par « 20 Minutes », les internautes s’expriment sur la décoration rêvée ou espérée du grand sapin de Noël de Strasbourg. Et les avis sont partagés

Gilles Varela
— 
Strasbourg le 31 octobre 2016. Sapin de Noël 2016. Arrivée place Kléber à Strasbourg.
Strasbourg le 31 octobre 2016. Sapin de Noël 2016. Arrivée place Kléber à Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes
  • 20 Minutes a demandé à ses lecteurs quelles décorations ils aimeraient ou rêveraient pour le grand sapin de Noël de Strasbourg.
  • Si les décorations actuelles semblent convenir à beaucoup de visiteurs, le souhait d’un retour à une décoration plus classique fait son chemin.
  • Mais les discussions, souvent passionnées, ont finalement tourné autour de l’utilité de couper chaque année un aussi grand arbre dans les forêts de la région au lieu d’en implanter un définitivement place Kléber.

Mardi prochain, le grand sapin de Noël sera livré au petit matin place Kléber à Strasbourg après une longue procession depuis la Meurthe-et-Moselle où il a été prélevé. Les branches repliées et ligotées sur un camion pour mieux le protéger.

Difficile d’imaginer à ce stade que des milliers de visiteurs viendront bientôt photographier cet arbre de 30 mètres de haut. Qu’à son pied le village de la solidarité accueillera les stands de vins chauds et la soupe du partage. Que les enfants et les familles venus de toute part seront ébahis par ses nouvelles décorations. Même si l’on peut avoir l’impression au final « que c’est toujours un peu la même chose » explique Rémy, l’un des nombreux internautes qui a répondu à 20 Minutes à la simple mais cruciale question :  quelle décoration aimeriez-vous ou reverriez-vous voir pour le sapin de Noël de Strasbourg ?

« Il manque juste un peu de lumières féeriques, qui scintillent »

Pour bon nombre d’entre eux, pas question de déroger aux traditions. Ils se disent satisfaits des décorations, même s’« il manque juste un peu de lumières féeriques, qui scintillent un peu plus » regrette Lilly comme d’autres lecteurs. Une décoration qui rend nostalgique aussi. A l’image de Pauline, Strasbourgeoise depuis plus de dix ans : « C’est toujours un moment magique de passer devant le grand sapin illuminé en cette période de Noël. Je ne voudrais en aucun cas en changer, et je serais particulièrement triste que ma fille ne puisse pas ressentir cette même magie devant des décorations plus simples, plus ternes, plus froides. »

Plus nostalgique encore, une autre Pauline, qui aimerait une décoration avec « des doudous car travaillant avec des enfants », elle rappelle l’attachement des grands comme des petits « aux peluches ». Plus précise encore, Nathalie aimerait bien « qu’il soit décoré comme à l’époque 1800-1900. » Le choix des couleurs aussi préoccupe les internautes. Avec un goût prononcé pour les traditionnelles boules rouges et or, synonymes pour beaucoup des couleurs de Noël. « Quitte à ne pas le voir trop chargé car il est généralement trop farfelu, explique Marine, mais pas trop vide non plus. Avec des décorations qui ne sont pas tirées par les cheveux et des boules un peu plus petites qu’à l’accoutumée et de belles guirlandes lumineuses dorées. » Enfin, d’autres, à l’image de Steph, rêveraient même d’un sapin aux couleurs arc-en-ciel. Voilà donc. La liste est envoyée au Père Noël.

Un sapin à demeure ?

Mais si le choix des décorations a pu déclencher les passions, ce n’est rien en comparaison des nombreuses préoccupations plus ou moins écologiques qu’a suscitées notre question. Comme à l’accoutumée lorsque l’on parle du grand sapin, les défenseurs d’un arbre, planté, ou au moins garni d’une décoration écologique, refait surface. Si Chloé propose l’idée de « décorations en papier ou carton recyclé, avec un thème global sur le recyclage et le zéro déchet », Hélène, comme de nombreux autres internautes, aimerait bien voir un grand sapin à demeure « vivant, pas un nouveau sacrifié chaque année. » Propositions « d’un sapin synthétique » ou bien composés d’éléments empilés « conçus par des artisans de la région », recyclables à souhait…

Autant de propositions qui sont impossibles en l’état des choses, répond Guillaume Libsig, adjoint à la maire en charge de la coordination de Strasbourg Capitale de Noël.  « Pour un arbre normal, ceux qu’on trouve en bord de route ou sur les trottoirs, il faut 9 m3 de terre saine. Pour un sapin de 30 mètres, la zone de racine serait bien plus conséquente. Se posent aussi des problèmes de poids, de stabilité du sapin qui est actuellement bien consolidé et sécurisé dans un socle en béton. Pour qu’il soit véritablement stable, poursuit l’élu, il faudrait que les racines soient bien réparties. Sachant en plus qu’il y a un parking souterrain en dessous, des réseaux câblés, on ne peut donc pas développer ce volume racinaire sur la place Kléber. D’autres expériences, comme plusieurs sapins formant un seul sapin avait été expérimenté place du Marché Gayot. Il y a le sapin du Noël Off avec ses néons. Il y a effectivement des tentatives pour proposer autre chose et voir ce qui se passe, mais pour le sapin central de Capitale de Noël il faut un sapin d’envergure, une majesté, mais aussi une recherche du respect de la tradition. Sans oublier surtout les questions de sécurité comme la résistance au vent. Nous restons ouverts à une expérimentation mais pour l’instant il n’y a pas la perle rare. »

En attendant, la décoration pour ce Noël 2021 devrait satisfaire bon nombre de nos internautes attachés aux traditions. Le sapin arborera des formes en bois brut et des silhouettes contemporaines évoquant les moules à Bredele et la cathédrale, ainsi que des boules rouges et blanches rappelant les pommes à l’origine des décorations des sapins de Noël. A admirer dès le 26 novembre prochain.