Radio défectueuse à Hautepierre

Philippe Wendling

— 

La direction des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) a indiqué hier soir que des patients souffraient de maux depuis leur prise en charge pour des embolisations vasculaires cérébrales au sein du service de neuroradiologie de Hautepierre.

« Ils ont présenté des effets indésirables inhabituels sous la forme de perte de cheveux localisée ou de rougeurs de la peau. Ces phénomènes semblent plus importants que ce qu'il est courant d'observer à la suite de ces interventions, lourdes par nature, au cours desquelles un rayonnement superficiel est délivré. » En cause, un appareil de radiologie qui, par sécurité, n'est plus utilisé depuis le 19 mars.

Selon les HUS, quatre personnes présenteraient des symptômes secondaires inhabituels. Elles ont été revues par un praticien et « font l'objet d'un suivi dermatologique ». Une « analyse rétrospective des interventions pratiquées » est également menée afin de « déterminer exactement le niveau de rayonnements dans chaque cas et de définir la prise en charge adaptée des patients concernés ». Certains d'entre eux auraient signalé leur état aux HUS entre le 9 et le 13 mars. Contactés hier dans l'après-midi après certains bruits de couloirs, les syndicats des hôpitaux ne semblaient pourtant pas au courant. La direction des HUS n'a pas souhaité accorder d'interview hier soir.

 Pour tout renseignement, les patients ayant subi ce type d'intervention peuvent contacter le service de radiologie vasculaire diagnostique et interventionnelle au 03 69 55 12 73.