Le plan de sauvegarde à la loupe

— 

Un cabinet d'expertise comptable va se pencher sur le plan de sauvegarde pour l'emploi présenté par la direction de Timken. C'est ce qui est ressorti du comité d'entreprise qui s'est tenu hier à Colmar. L'usine fabrique des systèmes de roulements pour l'automobile et pour les engins industriels.

De source syndicale, les suppressions de postes seront au moins au nombre de 185 sur le millier d'employés du site. Timken Strasbourg, qui compte 120 salariés, est concerné par des mesures similaires à la suite d'une baisse d'activité qui serait de l'ordre de 40 % en janvier et en février. L'équipe de nuit devrait disparaître le 14 avril et, avec elle, une dizaine d'emplois intérimaires. Pour David Cuenca, de la CFTC, « l'expertise doit permettre de comprendre les motivations économiques du plan et de mettre en place son accompagnement social. Les propositions de l'entreprise à ce niveau-là sont très insuffisantes ». Contactée, la direction n'a pas voulu faire de commentaires. ■ L.M.