Strasbourg : A quoi va ressembler la future fan zone du stade de la Meinau

FOOTBALL L’actuel parvis du stade strasbourgeois va être complètement modifié pour un vaste espace qui s’animera avant les matchs

Thibaut Gagnepain
— 
Le futur stade de la Meinau, qui devrait être terminé en septembre 2025, avec une tribune sud complètement refaite et plus haute que les autres.
Le futur stade de la Meinau, qui devrait être terminé en septembre 2025, avec une tribune sud complètement refaite et plus haute que les autres. — POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON
  • Avec l’agrandissement du stade de la Meinau d’ici 2025, c’est tout l’environnement de l’enceinte qui va évoluer. Comme le parvis, transformé en « fan zone ».
  • Le nouveau lieu sera limité à 5.000 personnes avec notamment des bars, une brasserie, des écrans géants.
  • L’endroit devrait aussi être végétalisé. « Ça me tient à cœur », a confirmé la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian.

« On se retrouve à la fan zone ! » Dans quelques années, cette phrase sera commune pour les supporters du RC Strasbourg. Avec l’agrandissement du stade de la Meinau, dont la jauge va passer de 26.000 à 32.500 d’ici 2025, c’est tout son environnement qui va évoluer. En particulier l’actuel parvis devant l’entrée principale, rue de l’Extenwoerth.

C’est ce lieu qui accueillera cette fameuse « fan zone ». Les spectateurs y auront accès à partir de trois heures avant le match, et après la rencontre. Pour des animations, avec des écrans géants par exemple, et bien sûr consommer avec des bars et une brasserie. Grande nouveauté, l’espace aujourd’hui occupé par des buvettes et de la restauration sera sensiblement agrandi.

« Il y aura environ 5.000 m² », détaille Olivier de Crécy, dont le cabinet strasbourgeois accompagne Populous, l’architecte anglais en charge du dossier. Cette surface s’étendra donc du bas de la tribune ouest jusqu’à la future boutique du Racing. Soit, pour ceux qui visualisent, en plein milieu du grand parking qui fait face au stade actuellement. Conséquence directe, la rue de l’Extenwoerth sera coupée juste après le McDo et ne passera plus devant l’enceinte.

La « fan zone » sera limitée à 5.000 personnes. Cette capacité maximale ressort du cahier de préconisations né des concertations publiques menées depuis 2019. Dans celui-ci, il y est aussi écrit que « l’impact sonore » devra être limité. « Nous travaillons avec des acousticiens, c’est tout le sens de la démarche », rassure l’architecte.

La fan zone, devant la tribune ouest, s'étendra sur 5.000 m².
La fan zone, devant la tribune ouest, s'étendra sur 5.000 m². - POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON

L’endroit devrait aussi être végétalisé. « Ça me tient à cœur », a confirmé la maire écologiste de la capitale alsacienne Jeanne Barseghian mercredi. Sur place, cela devrait se matérialiser par la plantation d’arbres et la naissance d’espaces verts. « C’est un projet de stade mais aussi un projet urbain », a-t-elle encore insisté devant une quarantaine de personnes, dont une majorité de riverains du quartier.

La plupart étaient aussi venus pour voir si leurs doléances avaient été entendues et inscrites dans le fameux cahier de préconisations. Notamment sur la question du stationnement sauvage. Chaque soir de match, comme partout où un stade se situe en ville, c’est l’anarchie sur les trottoirs environnants. « On ne viendra plus se garer à proximité de l’enceinte, on va compliquer son accessibilité en voiture », a assuré Vincent Debes, 4e vice-président de l’Eurométropole.

La gare ferroviaire de Krimmeri-Meinau pourrait être utilisée, la fréquence des trams (A et C) renforcée et l’accès à pied et à vélo encouragé. Surtout, le stationnement sauvage ne devrait plus être toléré. Des actions préventives vont déjà être menées cette saison, avant de se transformer peu à peu en mesures répressives. « L’idée, c’est de ne pas attendre que les travaux du stade soient finis pour être prêts », a résumé Jeanne Barseghian.