Les frontières sous contrôle pour le sommet de l'Otan

— 

« Vos papiers, s'il vous plaît. » Depuis vendredi, le contrôle à la frontière est réactivé sur le Pont de l'Europe et à Lauterbourg. Instaurée « en fonction de l'évaluation des risques, notamment de type terroriste » qui planeraient sur le sommet de l'Otan, selon le ministère de l'Immigration, la mesure va être généralisée à toutes les frontières terrestres du pays, cette semaine. « Cela permettra aux fonctionnaires de police et aux douaniers de procéder à des vérifications », a précisé la semaine dernière Pierre Ory, chef de cabinet de la préfecture du Bas-Rhin. Dans son collimateur, notamment, « des bandes de casseurs allemands ». Elles auraient promis de perturber la réunion des chefs d'Etats, qui aura lieu les 3 et 4 avril. Le dispositif devrait être levé dès le lendemain, à 13 h. ■ P. W.