Alsace : L’industriel Lohr électrise les transports en ville avec sa navette modulable en série

ECONOMIE Le groupe alsacien Lohr commence à livrer ses premières navettes électriques de série de la Corse à Saverne, avant peut-être un jour, Strasbourg

Gilles Varela
La Navette 100% électrique Cristal de Lohr dans Strasbourg
La Navette 100% électrique Cristal de Lohr dans Strasbourg — Lohr industrie
  • Les premières navettes urbaines Cristal de série, 100 % électriques et modulables, conçues par le groupe Alsacien Lohr industrie vont être livrées en Corse.
  • Cristal a la particularité de pouvoir répondre rapidement et différemment à la gestion des flux de passagers.
  • A Strasbourg, un appel d’offres va être lancé pour remplacer les bus de la ligne 15. Si le groupe Lohr était choisi, de 10 à 15 Cristal pourraient être mis en service dans les rues strasbourgeoises dès septembre 2022.

C’est finalement la Corse qui profitera en premier des navettes 100% électriques Cristal de Lohr industrie. Un système de transport collectif modulable. Totalement différent dans sa conception et son exploitation des classiques navettes électriques qui fleurissent dans les centres-villes.

La navette Cristal a en effet la particularité de pouvoir répondre rapidement et différemment à la gestion des flux de passagers. Un véhicule où chaque voiture est indépendante et circule avec près de 14 personnes à bord, mais peut aussi être attelée facilement et rapidement à une autre pour former un petit train, de quatre « wagons » maximum. De quoi transporter, dans cette configuration, plus d’une cinquantaine de personnes. Développés et à présent produit en série par le groupe Alsacien Lohr, les quatre premiers véhicules vont être livrés dans les prochains jours et serpenteront dans l’hypercentre d’Ajaccio, sur deux lignes de la ville.

Longuement testée à Strasbourg

Les Strasbourgeois connaissent très bien ces navettes électriques pour les avoir testées en 2019 dans les rues de la ville. Sur la ligne 10, puis la ligne 15. La plus longue période de test en France et des retours précieux des agents de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) qui géraient la Cristal, souligne Lohr.

« Cela a permis de faire des modifications notamment au niveau de l’ergonomie du poste de pilotage, mais aussi de la circulation de l’air dans la navette qui était verticale et tombait un peu trop directement sur les passagers, confie le Jean-François Argence, directeur des nouvelles mobilités de Lohr Industrie. Le flux d’air a depuis été complètement repensé. » Après cette première commande corse vont suivre des livraisons « d’ici la fin de l’année » à Orange, Avignon et même Saverne (Bas-Rhin). Soit un total « d’une vingtaine d’unités pour commencer, se félicite Jean-François Argence. D’autres moyennes et grandes agglomérations françaises sont intéressées, mais aussi en Suisse et en Allemagne. »

Une bonne nouvelle pour le groupe Lohr, concepteur de transports qui travaille sur ce projet depuis plus de huit ans même si celui-ci a connu quelque temps de pause. En raison de la crise de l’automobile en 2008 tout d’abord, obligeant le groupe à suspendre les projets de recherches et développement. Puis du Covid-19 avec ses problèmes d’approvisionnement, de retards de livraison… Le groupe industriel compte à présent sur sa navette urbaine pour épauler les trois autres domaines dans lesquels elle excelle. Le groupe privé français est en effet un spécialiste mondial de la conception, la fabrication et la commercialisation de systèmes de transport, de véhicules porte voitures, de ferroutage. Une vraie carte de visite pour rassurer les collectivités.

Un jour à Strasbourg ?

Mais pourquoi Ajaccio et pas l’Eurométropole de Strasbourg, pourtant siège de Lohr industrie et agglomération connue pour être pionnière dans les transports publics ? Interrogé, Emmanuel Auneau, directeur général de la CTS, explique respecter un plan de renouvellement des véhicules et « n’avoir pas eu jusqu’à maintenant un réel besoin même si ce plan s’est un peu accéléré ces derniers temps avec la perspective de la ZFE. Mais on va faire un appel d’offres car on a besoin de remplacer les bus de la ligne 15. » Cette ligne connaît de très fortes fluctuations en nombre de passagers selon les moments de la journée. « Essentiellement dense aux heures de pointe, elle est faible le reste de la journée. On recherche sur des lignes comme celle-ci des véhicules qui peuvent s’adapter aux besoins et qui sont moins intrusifs dans le paysage urbain que les bus de 12 mètres qui circulent actuellement. »

Cristal, nouveau système de transport bi modal et électrique. Strasbourg le 19 06 2017.
Cristal, nouveau système de transport bi modal et électrique. Strasbourg le 19 06 2017. - G. Varela / 20 Minutes

Si le choix de l’appel d’offres se portait sur Cristal, 10 à 15 véhicules pourraient être commandés dans un premier temps. Certainement plus ensuite, « après un retour d’expérience du véhicule choisi », car cette navette urbaine pourrait être très utile dans « plusieurs autres secteurs de l’Eurométropole », explique la CTS. Mais pour en profiter, il faudra encore patienter. Selon Emmanuel Auneau, « les premières ne devraient pas circuler à Strasbourg avant septembre 2022 au plus tôt ».