Les professionnels de la glisse tout schuss

Ludovic Meignin

— 

Excellente. C'est le mot qui revient le plus souvent dans la bouche des responsables des stations de sports d'hiver du massif vosgien pour qualifier la saison 2009. « Cela fait quatre-vingt-onze jours consécutifs que nous sommes ouverts. Nous avons vendu plus de 20 000 forfaits, et le nombre de personnes ayant fréquenté le massif toutes activités confondues - ski alpin, ski nordique, raquettes, etc. - est estimé à 80 000 », se félicite Henri Morel, président de la société Les téléskis du Champ du Feu. Forte de ce résultat, l'unique station de ski alpin du Bas-Rhin va poursuivre ses investissements (lire ci-contre).

Les autres stations sont sur la même lancée, car elles enregistrent elles aussi de très bons résultats. A l'image du domaine de Gérardmer, « qui fait encore mieux qu'en 2005-2006, hiver historique en termes de fréquentation, indique son directeur, Philippe Voirin. Pour nous, la crise a un effet bénéfique car il y a des gens qui allaient habituellement dans les Alpes pour skier qui sont venus dans les Vosges pour faire des économies. » Cette nouvelle clientèle a fait progresser le chiffre d'affaires de 5 à 10 % par rapport à la saison 2005-2006. Même son de cloche au Lac Blanc, dont le gérant, Etienne Perrin, prévoit de dépasser cette saison le seuil des 100 000 skieurs. Enfin, à La Bresse-Hohneck, la plus grande station locale, on comptabilise à ce jour 350 000 skieurs. Un succès dû en partie « à un mois de janvier particulièrement ensoleillé et des conditions techniques idéales », explique son directeur, Jean-Luc Guerrier. A l'heure actuelle, l'enneigement atteint de 60 cm à un 1,50 m, selon les stations. ■