Tourisme : Face à la chute de fréquentation, les parcs animaliers installent des centres de dépistage pour leurs visiteurs

EPIDEMIE Deux parcs animaliers de Moselle ont, à leur tour, installé un centre de dépistage pour faciliter les démarches des visiteurs non-vaccinés

Gilles Durand
— 
Le centre de dépistage, installé depuis le 2 août devant le parc animalier de sainte-Croix, en Moselle.
Le centre de dépistage, installé depuis le 2 août devant le parc animalier de sainte-Croix, en Moselle. — Parc de sainte-Croix
  • En Moselle, le parc animalier de Sainte-Croix et le zoo d’Amneville ont pris l’initiative d’installer un centre de dépistage anti-Covid à l’entrée de leur site.
  • L’initiative vise à freiner la baisse du nombre de visiteurs à cause de la mise en place du pass sanitaire.
  • « Les premières estimations font état de 5 à 10 % de visiteurs qui se font tester avant de pouvoir entrer », selon le Parc de Sainte-Croix.

Bienvenue aux non-vaccinés ! En Moselle, le parc animalier de Sainte-Croix et le zoo d’Amneville ont pris l’initiative, cette semaine, d’installer un centre de dépistage anti-Covid gratuit (pour les Français) et sans rendez-vous à l’entrée de leur site. Une initiative qui vise à freiner la baisse du nombre de visiteurs.

Car depuis le 21 juillet, date de mise en place du pass sanitaire face au rebond de l'épidémie de Covid-19, les parcs animaliers ont constaté une forte chute de la fréquentation. « C’est dommage car la dynamique était plutôt bonne, et nous avions réalisé un mois de juin remarquable », assure la direction du Parc de Sainte-Croix à 20 Minutes.

« Une chute de 50 % des entrées »

Selon elle, « les gens ont été pris de court ». « Le jour même de la mise en place du pass, alors que la météo était la même que la veille, nous avons subi une chute de 50 % des entrées du jour au lendemain. Il fallait réagir », estime le parc.

La plaine des cerfs vue d'un lodge, au parc de Sainte-Croix, en Moselle.
La plaine des cerfs vue d'un lodge, au parc de Sainte-Croix, en Moselle. - Morgane Bricart

Est née, alors, l’idée de permettre aux visiteurs non vaccinés de se faire dépister sur place. C’est le cas depuis lundi, au parc de Sainte-Croix, et ce mercredi, au zoo d’Amneville. « Nous avons suivi l’exemple du zoo de Beauval ou de la Flèche, par exemple, qui avaient mis ce dispositif en place depuis quelques jours, précise le parc de Sainte-Croix. Les premières estimations font état de 5 à 10 % de visiteurs qui se font tester avant de pouvoir entrer. »

Test antigénique, sans rendez-vous

Il s’agit d’effectuer un test antigénique, sans rendez-vous, avec un résultat communiqué en 15 minutes. A Sainte-Croix, la direction a pu s’arranger avec un professionnel de santé, avec l’aval de la préfecture et de l’Agence régionale de santé, pour monter son centre de tests anti-Covid, ouvert, le matin, du lundi au samedi.

« Ce mercredi, avec le beau temps, la tente de dépistage était prise d’assaut, témoigne le parc. Il s’agit parfois de femme enceinte qui ne souhaite pas se faire vacciner ou d’une personne faisant partie d’un groupe et qui n’a pas son schéma vaccinal totalement validé. »

A la mi-juillet, l’association française des parcs zoologiques avait déjà alerté le gouvernement et demandé un report de la mesure au 15 septembre, par crainte d’un effet dissuasif sur les visiteurs.