Le Préavis de grève s'envole à l'aéroport d'Entzheim

— 

La piste de l'apaisement a été choisie. Une rencontre entre des représentants des personnels de l'aéoroport d'Entzheim et la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Strasbourg - gestionnaire de la plate-forme - a abouti positivement hier soir. « Par conséquent, nous levons notre préavis de grève pour le 11 mars », a indiqué le secrétaire régional des transports à la CFDT, Daniel Firholtz.

Selon le syndicaliste, les termes de l'accord prévoient que « la CCI s'engage à continuer de rémunérer au même niveau qu'à l'heure actuelle les sous-traitants sûreté, sécurité et gestion afin de leur permettre de ne pas procéder à des licenciements pour raison économique jusqu'à la création d'une future société aéroportuaire ».

La naissance de cette dernière, imposée par la loi, interviendra « d'ici à un an minimum. Ce délai va nous permettre d'engager des négociations avec l'Etat et les partenaires [collectivités] plus sereines pour l'avenir de l'aéroport », a en outre précisé Daniel Firholtz, « soulagé » que soient ainsi préservés les 109 emplois « qui étaient menacés chez les sous-traitants ». A plus long terme, l'aéroport devra toutefois trouver de nouvelles voies de développement dans un contexte très concurrentiel et qui plus est de crise. Sa fréquentation est en effet en baisse continue depuis la mise en service du TGV Est intervenue en juin 2007, suscitant l'inquiétude de ses salariés. ■■Ludovic Meignin