DEs bières absentes DU concours

— 

Les récompenses n'ont pas moussé pour la filière brassicole régionale au dernier concours agricole de Paris. Et pour cause, aucun producteur alsacien n'a participé cette année à la prestigieuse compétition. « C'est un peu dommage car il y a pourtant une inventivité formidable en termes de saveurs, notamment chez les petits brasseurs », souligne Jean-Claude Colin, spécialiste de la bière et coorganisateur du mondial qui y sera consacré à Strasbourg en octobre. De surcroît, l'Alsace est le plus gros producteur hexagonal du breuvage. Elle fournit à elle seule les trois-quarts du volume brassé en France. « Nous étions présents au Salon de l'agriculture, notamment au travers du Syndicat des brasseurs d'Alsace, mais il est vrai que nous n'avons pas participé cette année au concours. Nos bières ne s'y prêtent pas vraiment. Elles sont un peu particulières et ne correspondent pas forcément aux critères habituels du jury en termes de goût », confie Eric Trossat, gérant de la brasserie artisanale Uberach. ■L. M.