Les prix à la vente chutent

— 

Des tarifs au pied du mur. Les appartements anciens se sont négociés à hauteur de 2 555 euros le m2 à Strasbourg en février, soit 2,5 % (43 euros) de moins qu'en janvier. Révélée hier par Seloger.com, la baisse est la plus importante enregistrée dans l'est de la France au cours des trois derniers mois. Cependant, elle reste insuffisante pour des acheteurs qui « ne semblent pas décidés à signer », estime le site Web. Côté location, les tarifs dans l'ancien ont augmenté de 1,5 % en un mois et de 5,5 % en un an pour s'établir à 10,73 euros le m2 en février dans la capitale alsacienne. ■ P. W.