Strasbourg : Ça ne roule pas pour les trottinettes françaises en Allemagne

LEGISLATION A cause d’une réglementation différente en Allemagne, il n’est pas possible (ou difficilement) de rouler avec une trottinette électrique française de l’autre côté du Rhin

Gilles Varela

— 

Illustration. Circulation d'une trottinette en France. 07/05/2021.
Illustration. Circulation d'une trottinette en France. 07/05/2021. — Xavier Francolon/SIPA
  • La législation concernant les trottinettes électriques des deux côtés de la frontière franco-allemande est différente.
  • L’Union européenne n’a pas encore harmonisé les règles et « cela peut coincer à la frontière », alerte le Centre européen de la consommation.
  • Equipements, vitesse, autorisation, assurance, vignette, revient finalement à interdire de franchir le Rhin avec une trottinette « française ».

Est-ce vraiment une bonne idée d’aller faire une petite balade de l’autre côté du Rhin, en Allemagne, perché sur sa trottinette électrique ? Si c’est certainement une bonne manière d’éviter les bouchons, de fendre l’air visage au vent, l’occasion d’une petite course ou simplement de se rendre au travail, cela peut en revanche finir par vous coûter cher.

A moins que vous ayez l’intention de traduire dans la langue de Goethe l’expression « se prendre une prune », mieux vaut être informé sur la législation concernant les trottinettes électriques des deux côtés de la frontière. Car l’Union européenne n’a pas encore harmonisé les règles en ce qui les concerne. « Chaque pays décide de ses propres règles et cela peut coincer à la frontière », alerte le Centre européen de la consommation qui a choisi de communiquer sur la question tant elle se pose. D’autant plus que la mise en place prochaine de la ZFE dans toute l’Eurométropole de Strasbourg est proche.

Des règles plus strictes en Allemagne qu’en France

Alors sans vouloir vous décevoir, sachez qu’il est carrément interdit de rouler avec votre monture française en Allemagne. Et la police veille. Prudente, l’Allemagne a fixé des règles plus strictes. Tout d’abord la trottinette ne doit pas dépasser les 20 km/h contre 25 km/h en France. Elle doit également être munie de deux dispositifs de frein indépendants, d’un avertisseur sonore, des lumières et de bandes réfléchissantes. Mais surtout, le fabricant allemand de trottinette doit obtenir une autorisation de l’autorité fédérale en charge la sécurité de la circulation, la « Kraftfahrtbundesamt » (KBA). Sans cette autorisation, point de sésame. D’ailleurs, le Centre européen de la consommation préconise de bien vérifier, si vous achetez une trottinette électrique en Allemagne, que le fabricant a bien obtenu cette autorisation de la KBA.

Si comme en France il n’est pas obligatoire d’avoir un permis pour circuler en trottinette électrique, il faut en revanche avoir plus de 14 ans alors que les petits français peuvent le faire dès l’âge de 12 ans. Plus surprenant, le casque n’est pas obligatoire en Allemagne mais il faut être couvert par une assurance responsabilité civile automobile « Kfz-Haftpflichtversicherung ».

Pas (ou peu) de trottinettes françaises peuvent franchir la frontière

Si comme en France vous devez emprunter les pistes cyclables ou à défaut la route, vous ne devez en aucun cas circuler sur le trottoir même avec le moteur éteint. Mais avant cela il vous faudra passer la frontière et cela est interdit souligne le Centre européen de la consommation car elle doit répondre aux normes de fabrication allemandes. Sauf si, très motivé et fortuné (cela peut coûter plusieurs centaines d’euros), vous avez obtenu un certificat de conformité auprès d’un centre de contrôle technique allemand. Par ailleurs, votre trottinette doit obligatoirement être munie d’une vignette « Versicherungsplakette » sur le garde-boue, qui atteste qu’elle est assurée en Allemagne. Et c’est là que ça complique encore, car avec une résidence en France, il n’est pas possible de s’assurer en Allemagne…

Enfin, si vous décidez de passer outre et de rouler « à la française » avec un modèle non autorisé vous risquez une amende de 70 euros, et sans la vignette de 40 euros. Si vous empruntez un trottoir ou un autre espace non autorisé, vous risquez une amende de 15 euros. Si le montant des amendes est en général moins élevé en Allemagne qu’en France, cela peut tout de même gâcher un peu le plaisir.