Alsace : Faire ses courses en Allemagne est (presque) redevenu simple

COMMERCE Dans certaines régions frontalières allemandes, cela a longtemps été interdit pour les Français

T.G.

— 

Devant l'un des Dm-Drogerie Market de Kehl, la ville-frontière proche de Strasbourg.
Devant l'un des Dm-Drogerie Market de Kehl, la ville-frontière proche de Strasbourg. — T. Gagnepain / 20 Minutes

Produits d’hygiènes, nourriture, boissons ou encore cigarettes moins chères… Depuis début février, de nombreux Français ne pouvaient plus traverser la frontière allemande pour faire une simple course. Pour se rendre dans le Bade-Wurtemberg, un motif impérieux (rendez-vous médical, visite à des proches, etc.) était exigé. Mais pas dans les länder voisins de Rhénanie-Palatinat ou Sarre.

Depuis le 13 mai, la règle a été harmonisée au niveau fédéral. Et bonne nouvelle, il est de nouveau possible d’aller remplir son caddie outre-Rhin ! A la condition d’avoir sur soi l’un de ses quatre documents et donc d’éviter une amende : un test antigénique négatif de moins de quarante-huit heures, un test PCR négatif de moins de soixante-douze heures, un justificatif de vaccination complète (deux doses le cas échéant) de plus de quatorze jours et un test PCR positif de plus de vingt-huit jours et moins de six mois attestant que vous avez été atteint du Covid-19 récemment.