Strasbourg : Le livreur qui avait refusé des commandes dans deux restaurants casher expulsé

ANTISEMITISME Cet Algérien de 19 ans avait écopé d'une peine de prison ferme en janvier

T.G.

— 

Un livreur Deliveroo à Strasbourg (illustration).
Un livreur Deliveroo à Strasbourg (illustration). — B. Poussard / 20 Minutes.

L’affaire avait fait grand bruit à Strasbourg début janvier, jusqu’à avoir un écho national. Début janvier, un livreur Deliveroo avait refusé de prendre des commandes dans deux restaurants casher de la capitale alsacienne. Sa justification ? « Je ne livre pas les juifs », avait-il dit à deux restaurateurs.

Samedi, cet Algérien âgé de 19 ans a été reconduit dans son pays d’origine, a communiqué sur Twitter Gérald Darmanin. « Comme je m’y étais engagé, le "livreur" de repas à domicile qui avait déclaré ne pas vouloir servir des clients juifs a été expulsé aujourd’hui du territoire national, après avoir purgé sa peine de prison. La haine antisémite n’a pas sa place en France », a écrit le ministre de l’Intérieur, lui qui s’était engagé dans cette procédure dès la révélation du scandale.

Le mis en cause avait été condamné mi-janvier à quatre mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour discrimination fondée sur la religion.