Déconfinement à Strasbourg : Une commission terrasses désignée pour organiser une réouverture mi-mai

COMMERCES La ville de Strasbourg met en place une Commission terrasses pour organiser une éventuelle réouverture le 15 mai et éviter certains débordements connus l’année dernière

Gilles Varela

— 

Illustration. Une terrasse à Strasbourg le 16 avril 2021
Illustration. Une terrasse à Strasbourg le 16 avril 2021 — G. Varela / 20 Minutes

« Il y en a ras le bol ! On aimerait que cette fois-ci, un feu vert durable soit donné à partir du 15 mai, partout en France », a déclaré ce vendredi Jean-Luc Heimburger, président de la CCI Alsace au sujet de la réouverture des terrasses. Une déclaration faite lors d’une conférence de presse organisée par la ville de Strasbourg et à laquelle des représentants d’associations de commerçants, d’hôteliers, de la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian ou de ses adjoints, étaient venus annoncer « la bonne nouvelle » : la mise en place d’une « commission terrasses » pour aider les cafetiers et les restaurants à ouvrir leur terrasse dans les meilleures conditions, être prêts le jour J, quand le gouvernement donnera son accord.

Une Commission terrasses

« Tout gérant d’un établissement possédant déjà une autorisation pourra faire une demande exceptionnelle d’agrandissement de son emprise, allant jusqu’à 100 % de sa dimension ordinaire » a expliqué Jeanne Barseghian. L’objectif n’étant pas d’avoir plus de clients qu’à l’ordinaire, ou plus de terrasses (Strasbourg en compte déjà 600 dont environ 350 en centre-ville) mais de permettre la distanciation et le respect des gestes barrières. La demande devra être effectuée par les gérants sur le site de la ville jusqu’au 9 mai.

La maire de Strasbourg Jeanne Barseghian entourée d'acteurs économiques et d'élus lors d'une conférence de presse sur la réouverture des terrasses. Strasbourg le 16 avril 2021.
La maire de Strasbourg Jeanne Barseghian entourée d'acteurs économiques et d'élus lors d'une conférence de presse sur la réouverture des terrasses. Strasbourg le 16 avril 2021. - G. Varela / 20 Minutes

« L’enjeu est d’avoir un dispositif qui soit clair, dont les règles soient bien posées, pour tout le monde. Mais aussi qui permette d’éviter certains excès que l’on a pu connaître, peut-être, l’année dernière, reconnaît la maire. Il est bien légitime qu’il y ait une reprise d’activité, une extension des terrasses vu le contexte économique, mais il est tout aussi légitime que l’on soit attentif à un usage apaisé et équilibré de l’espace public. »

La ville promet que que cette commission sera représentative : elle sera composée d’un collège d’élus, de représentants de la profession, d’habitants, d’une association de personnes en situation de handicap et des personnalités qualifiées pour les enjeux de sécurité comme les pompiers ou la préfecture.

Illustration. Une terrasse à Strasbourg le 16 avril 2021
Illustration. Une terrasse à Strasbourg le 16 avril 2021 - G. Varela / 20 Minutes

Cette innovation doit permettre, selon Pierre Ozenne, l’adjoint en charge de la voirie et des espaces publics, de « trouver un point d’équilibre dans l’usage de la voie publique » et de réagir en cas de difficultés. le dispositif mis en place contient en effet un deuxième volet, celui du contrôle. « Des équipages d’agents de la ville s’assureront du bon respect de cet arrêté spécial et rappeler les règles. » Avec une « graduation dans les sanctions, prévient Pierre Ozenne, pouvant aller de l’avertissement jusqu’au retrait de l’autorisation exceptionnelle, toujours en lien avec la commission. »

Concernant les établissements qui ne disposent pas encore de terrasses, des solutions sont à l’étude promet la mairie et des solutions proposées, en relation bien sûr avec la commission. Et pour éviter, dans certains secteurs peu appropriés, des attroupements « sauvages » faute d’avoir suffisamment de places assises pour consommer, des tables pourraient être disposées par la ville, après décision de la commission. Dans certaines zones de rencontre, voire de rues ayant des bornes anti-intrusion, une piétonnisation exceptionnelle, sur certains créneaux horaires et jours particuliers, comme le week-end, sera probablement expérimentée. Reste à savoir si la météo sera de la partie.