Vaccination dans le Bas-Rhin : Un vaccinodrome va ouvrir à Strasbourg et pourra accueillir « 2.000 personnes par jour »

SANTE Les pompiers le gèreront dès son lancement prévu « fin mai, début juin » selon la Préfète du Bas-Rhin

Thibaut Gagnepain

— 

Les locaux de la Collectivité européenne d'Alsace, à Strasbourg, où sera installé le prochain vaccinodrome.
Les locaux de la Collectivité européenne d'Alsace, à Strasbourg, où sera installé le prochain vaccinodrome. — T. Gagnepain / 20 Minutes
  • L’Alsace n’en avait jusque-là. Un vaccinodrome contre le Covid-19 va ouvrir « fin mai, début juin, en fonction des livraisons », a annoncé la préfète du département.
  • Ce méga centre sera installé dans les locaux de la Collectivité européenne d’Alsace, à Strasbourg.
  • Environ 2.000 patients pourront être accueillis chaque jour dans un centre géré par les pompiers.

Le Bas-Rhin ne sera bientôt plus un cas isolé. Comme dans de nombreux autres départements français, un méga centre de vaccination contre le Covid-19 va prochainement ouvrir. Précisément dans les locaux de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA), à Strasbourg. L’annonce en a été faite ce mardi matin.

« Je viens d’agréer le lieu », a révélé la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier en indiquant que « plusieurs endroits » avaient été visités. Avant que le choix final ne soit donc porté sur le rez-de-chaussée de 1.800 m² de l’immense bâtiment situé place du Quartier Blanc, à deux pas de la Petite France et des Ponts couverts.

Tous les jours de la semaine

Ce vaccinodrome ouvrira « fin mai, début juin, en fonction des livraisons de vaccins », a encore déclaré la représentante de l’Etat. Il pourra accueillir 2.000 patients quotidiennement et sera accessible tous les jours de la semaine, à raison de 12 heures du matin au soir. « Avant cela, nous aurons peut-être une livraison exceptionnelle de doses AstraZeneca donc nous pourrions y avoir recours un week-end », a précise Laure Pain de l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est.

Les pompiers se tiennent en tout cas prêts. Ce sont eux qui se sont vus confier la gestion du lieu, via le Service territorial d’incendie et de secours (Stis) du Bas-Rhin. « Plus de 700 pompiers se sont portés volontaires, dont 500 pour vacciner », a expliqué son directeur, le colonel René Cellier. Chaque jour, 70 places soldats du feu seront sur site et pourraient être accompagnés de volontaires cet été.

D’ici l’ouverture du vaccinodrome, les actuels 22 centres ouverts au public pour la vaccination « sont en capacité d’absorber les livraisons de vaccins », selon la représentante de l’ARS. Jusqu’ici, un peu plus de 225.000 personnes ont reçu au moins une dose dans le département, soit environ 19 % des personnes de plus de 18 ans.