Strasbourg : Une employée de supermarché licenciée pour avoir acheté une patate douce et une baguette de pain pendant sa pause

PROCEDURE Elle travaillait comme hôtesse de caisse dans un supermarché Leclerc du quartier du Neuhof

T.G.

— 

Une caissière dans un supermarché de la région parisienne, le 14 juin 2013
Une caissière dans un supermarché de la région parisienne, le 14 juin 2013 — Fred Dufour AFP

Une hôtesse de caisse du supermarché Leclerc Strasbourg-Neuhof, dans un quartier de la capitale alsacienne, a reçu une lettre de licenciement le 17 mars. Motif invoqué par son (ex-)employeur ? Des achats personnels sur son temps de travail le 13 janvier dernier, révèlent les Dernières Nouvelles d'Alsace.

« C’est faux, j’étais en pause », a expliqué la quadragénaire. Un témoignage confirmé par ses anciens collègues, d’après le quotidien régional. Ce fameux 13 janvier, l’intéressée a bien quitté son poste entre 15h29 et 15h53 pour une pause, pendant laquelle elle s’est rendue dans le magasin pour acheter une baguette de pain et une patate douce. Puis elle s’est rendue en caisse pour payer mais, sans espèces, a dû emporter ses achats au vestiaire afin de récupérer de l’argent.

Les prud’hommes saisis prochainement

Pendant ce temps-là, son ticket d’environ 4 € avait été mis en attente et a finalement été réglé. Leclerc lui reproche là aussi d’avoir emporté des articles sans les payer.

L’hôtesse de caisse a contacté un avocat afin de saisir les prud'hommes.