Un réveil au Zénith pour Cauet

— 

Du gros son, un groupe folklorique alsacien, des miss, du schnaps et des flammekueche. Le cocktail peut paraître indigeste pour un petit déj. Il a en tout cas permis à Cauet de réussir son pari : animer en direct du Zénith d'Eckbolsheim son émission sur Virgin radio, devant plus de 5 000 personnes, vendredi de 7 h à 9 h. Sans regret, Stéphane, 31 ans, s'est levé à 4 h du matin pour avoir une bonne place dans les gradins. « Les deux heures sont passées à une de ces vitesses. On s'est éclaté. » Malgré un pépin technique lors d'un live du groupe Superbus, côté organisation le bilan est aussi positif. « L'accueil était tellement hors norme que j'avais l'impression que les gens étaient venus pour un concert de Johnny Halliday », plaisante Cauet. C'est sûr, il réitérera prochainement l'expérience afin de promouvoir son émission. Mais aussi de se préparer à affronter le public, lui qui rêve de monter sur les planches en 2010 avec un premier spectacle, dont il serait aussi l'auteur. ■P. W.