Strasbourg : A partir de septembre, les transports en commun seront gratuits pour les moins de 18 ans

TRANSPORTS Longtemps attendue, cette mesure veut répondre à l’urgence climatique et améliorer le pouvoir d’achat des familles

Gilles Varela

— 

Tram sur l’extension de la ligne F. Strasbourg le 27 08 2020.
Tram sur l’extension de la ligne F. Strasbourg le 27 08 2020. — G. Varela / 20 Minutes

C’est officiel. Longtemps annoncée, espérée, partie du programme de la maire écologiste de Strasbourg Jeanne Barseghian, la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans sera effective dès le 1er septembre dans toute l’Eurométropole. Une mesure qui devra être au préalable soumise au vote lors de son assemblée ce vendredi. Une gratuité qui veut répondre l’urgence climatique. Une amélioration la qualité de l’air en incitant les habitants à diminuer l’usage de la voiture et de permettre ainsi « une contribution concrète et tangible à la mise en place de la Zone à Faibles Émissions ». Une mesure qui vise aussi à redonner du pouvoir d’achat aux familles. La collectivité estime en effet « qu’un couple avec des revenus de 29 550 euros par an, l’équivalent de deux SMIC, et deux enfants mineurs, bénéficierait ainsi de 550 euros de pouvoir d’achat supplémentaire. »

Près de 80.000 jeunes

Rappelant que l’Eurométropole comptait déjà en 2019 plus de 30.000 abonnés mineurs sur son réseau Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), soit près de 22 % de l’ensemble des abonnés, cette mesure devrait faire boule de neige. Car c’est potentiellement 80 000 jeunes (résidant sur l’Eurométropole de Strasbourg) qui pourront utiliser gratuitement les transports en commun et même les TER (toujours dans l’Eurométropole), via la contremarque SNCF.

Une gratuité qui a évidemment un coût pour la collectivité, estimé entre 6 et 8 millions d’euros. Un coût financé par le budget des mobilités de la collectivité. Et pas de mauvaises pensées, le tarif des autres usagers ne seront pas augmentés, indique-t-on du côté de l’Eurométropole. Enfin, la tarification solidaire (en fonction des quotients familiaux) sera réétudiée au cours des prochains mois avec une nouvelle grille de tarifs et de titres qui pourrait voir le jour en 2022.