Toujours pas de retour prévu à Strasbourg des sessions du Parlement européen

POLITIQUE Pas de retour prévu à Strasbourg pour les sessions du Parlement européen avant au moins le mois de mars

G.V. avec AFP

— 

Illustration. L'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg. le 18 09 2008
Illustration. L'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg. le 18 09 2008 — G . VARELA / 20 MINUTES

C’était espéré, annoncé, puis attendu. Finalement, avec le rebond de la pandémie de Covid-19, les sessions plénières de janvier et février du Parlement européen se dérouleront une fois encore à Bruxelles plutôt qu’à Strasbourg, son siège officiel. Une décision difficile décidée mercredi par les présidents des groupes politiques de l’hémicycle suite à une proposition du président du Parlement, David Sassoli, pourtant défenseur reconnu du siège à Strasbourg. Cela fera, dans quelques jours, un an que les eurodéputés n’ont pas remis les pieds dans la capitale alsacienne.

Un an sans session

Le président Sassoli a également indiqué « que les autorités françaises demandent de reporter à avril la commémoration » prévue en l’honneur de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, initialement prévue début février, précise le président du PPE (droite), Manfred Weber. Le député allemand dit espérer un retour à Strasbourg en mars, même si la situation sanitaire dans « toute l’Europe est encore extrêmement difficile ». Depuis mars, aucune plénière n’a cependant eu lieu dans la capitale alsacienne et de nombreux eurodéputés souhaitent concentrer leur activité exclusivement sur Bruxelles.

Les chefs de groupes ont par ailleurs réitéré mercredi leur intention de voir le nouveau président américain, Joe Biden, venir s’exprimer prochainement devant eux. Si « Strasbourg est le meilleur endroit pour s’adresser aux Européens », selon Manfred Weber, c’est loin d’être gagné…. Beaucoup en Alsace seraient satisfaits d’un simple retour des sessions.