Sébastien Cauet règle son réveil au Zénith pour mettre debout 6 000 Strasbourgeois

— 

Sébastien Cauet, animateur de TF1
Sébastien Cauet, animateur de TF1 — Capture d'écran de Dailymotion

Sébastien Cauet animera, en direct, son émission matinale sur Virgin radio depuis le Zénith d'Eckbolsheim, vendredi prochain de 7 h à 9 h. «Il fallait faire un choix entre plusieurs villes, a confié, hier à 20 Minutes, l'animateur. On entend toujours parler de Lille, Marseille et Lyon, je me suis dit que Strasbourg serait vraiment un bon choix, d'autant que j'adore son climat, la Petite-France, etc.» Et même son TGV et son tram à l'entendre. «Avant, pour venir, c'était franchement chiant, il fallait prendre la route. On partait le vendredi soir mais on ne savait jamais quand on allait arriver. Maintenant, c'est mieux. Il faut juste encore faire attention à ne pas se faire renverser par un tram quand on se promène. En tout cas, c'est devenu un bel exemple de ville piétonne, où on peut se passer de voiture.»

Vendredi 6 février, 6 000 personnes viendront garnir les gradins du Zénith. «C'est un événement unique qui va me permettre de rencontrer mon public», se réjouit-il tout en promettant de se lâcher pour remercier ses fans de se lever tôt. «Tout peut arriver ce jour-là. » Seule certitude pour le moment, il agrémentera son show matinal de mini-concerts endiablés. Sont déjà annoncés Franz Ferdinand et Superbus, ainsi que Daniel Powter, Anaïs et Amy Mc Donald. Mais aussi, en guest star régionale, l'humoriste Kansas. Mais au fait Cauet, c'est pas trop dur de travailler aussi tôt? «Je le fais depuis dix ans et je continuerai tant que j'arriverai à me lever le matin, explique-t-il. Il ne faudrait néanmoins pas que cela m'empêche de faire du cinéma comme je le désire et un one-man-show en 2010.»

Sans oublier, la télévision. «J'ai refusé d'enchaîner directement après la "Méthode Cauet", car il est difficile de sortir d'une émission comme celle-ci et de se replonger dans une autre. Pour autant, je n'ai jamais été aussi présent sur les plateaux de télévision, je continue à produire des programmes et j'en ai enregistrés d'autres en début de semaine.» ■P. W. et M. H.