Confinement à Strasbourg : Procédure judiciaire ouverte après une fête privée avec une centaine de personnes

CORONAVIRUS Le 5 décembre, une autre fête privée à Strasbourg avait déjà donné lieu à l’ouverture de procédures judiciaires contre quatre organisateurs

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un policier pendant le confinement de nuit.
Illustration d'un policier pendant le confinement de nuit. — AFP

Une fête qui risque de coûter cher… Une procédure pour mise en danger de la vie d’autrui a été ouverte contre l’organisateur d’une fête privée qui a réuni samedi soir à Strasbourg « une centaine de personnes », avant d’être interrompue par les forces de l’ordre, a-t-on appris auprès de la police nationale.

« C’est un jeune homme dont la maman dispose d’un local de restauration, et qui en a profité pour organiser à son insu une petite fête », a indiqué le commissaire de permanence à l’Hôtel de police de Strasbourg, confirmant une information des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Les forces de l’ordre, prévenues par un appel au 17, se sont rendues sur place, dans le quartier de la Plaine des bouchers, au sud de la ville. « On a verbalisé l’organisateur, et une procédure a été ouverte contre lui pour avoir organisé une fête en période de confinement : il sera auditionné la semaine prochaine pour mise en danger d’autrui », a précisé la même source.

Les participants ont pris la fuite

L’organisateur a expliqué avoir diffusé l’invitation sur le réseau social Snapchat, et avoir été dépassé par l’ampleur prise par l’événement. Deux autres participants ont également été verbalisés, mais la plupart des personnes présentes ont pris la fuite à l’arrivée des voitures de police.

Le 5 décembre, une autre fête privée rassemblant une quarantaine de personnes à Strasbourg avait déjà donné lieu à l’ouverture de procédures judiciaires contre quatre organisateurs.