Pour l'Obama's day, Schilick, c'était l'Amérique

— 

Plus de 300 personnes ont participé hier à l'Obama's day à Schiltigheim. Le point d'orgue fut la cérémonie d'investiture de Barack Obama retransmise sur deux écrans géants, disposés à l'intérieur et devant la Maison du jeune citoyen.

Des applaudissements et des cris de joie ont fusé à l'issue du serment du 44e président des Etats-Unis. Un moment d'émotion pour Samson, étudiant strasbourgeois qui arbore sur sa casquette la bannière étoilée. « C'est quelque chose de fort, car c'est le premier président américain noir. J'espère que cette élection fera changer les mentalités. » Sarah Sands, professeur d'université originaire du Texas, arrivée il y a vingt-deux ans en Alsace, confiait le même espoir. Durant son enfance, elle a vécu la ségrégation dans son pays : « A l'époque, nous n'avions le droit de nous installer que sur les sièges situés à l'arrière des bus. » Mamoudou et Arsène, eux, n'en reviennent toujours pas. Ils disent n'avoir jamais imaginé qu'un jour les Etats-Unis auraient un président noir. ■ L. M.